GPS atteint 100.000 adhérents en ligne en seulement 4 Mois, une ascension fulgurante !

Publié le par Diack gassama

GPS atteint 100.000 adhérents en ligne en seulement 4 Mois, une ascension fulgurante !

En seulement 4 mois, générations et peuples solidaires ( GPS ) , la mouvance politique de Guillaume Soro affiche 100.000 adhérents sur le lien d’adhésion . cela fait montre indéniablement de la force politique que représente l’ex Président de l’assemblée national. En outre c’est aussi le signe que les arrestations de 15 cadres de GPS, puis des membres de sa famille, de sa garde rapprochée n’a pu freiner cet élan fulgurant. Ce score témoigne aussi de la capacité de cette nouvelle formation politique en peu de temps à pousser tous les observateurs à une conclusion objective : Guillaume Soro occupe une place prépondérante dans l’espace politique ivoirien.

Dans la même veine, l’opinion nationale et internationale appelle de plus en plus Ouattara à l’ouverture d’un dialogue et d’un consensus pouvant garantir l’intérêt général. Ce dialogue directe avec l’opposition et tel est mon avis personnel, devrait tourner autour de la libération des prisonniers politiques , du processus et du code électoral , les conditions de la transparence des élections, le retour d’exil de Blé Goudé et Gbagbo Laurent qui seront certainement bientôt libérés par la CPI , le retour d’exil forcé infligé par le régime RHDP à Guillaume Soro. Ces différents points sont essentiels à une décrispation de l’atmosphère politique. Le Consensus national est le véritable gage d’une réelle stabilité tant nourrie par les citoyens ivoiriens.

Le signal donné par cette adhésion à forte progression traduit la dynamique dont les citoyens sont les premiers artisans. Le manifeste sans doute, de leur  volonté de  liberté  d’expression, puis d’amélioration de leurs conditions de vie, là où des performances économiques sont brandies par le gouvernement sans pour autant voir les populations en être bénéficiaires .Lorsque les populations sont insatisfaites,  l’alternance politique est un moyen de recourir à d’autres formes de gouvernance . Mais comment y parvenir quand les conditions d’élections, justes, libres, transparentes et démocratiques ne sont pas réunies ? Ces questions sont à juste titre soulevées par l’opposition ivoirienne, les organisations internationales, et les observateurs avisés.

 

                               

                                                                                                                     Diack Gassama

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
T
Soro ou rien
Répondre