Tribune : L'Amour citoyen et la réconciliation nationale.

Publié le par Diack gassama

Tribune : L'Amour citoyen et la réconciliation nationale.

Tribune : L'Amour citoyen et la réconciliation nationale.

Prônons l'amour! C'est la plus haute vertu que le Seigneur Dieu nous donne en héritage.

Celui qui n'a pas d'amour en lui, ne peut pardonner, ni produire la paix. Chassons les vaines querelles qui n'éveillent qu'animosité entre nous. Nous sommes tous fils d'un même peuple, dans un sens plus spirituel, je dirai d'un même Père. 

J'ai décidé depuis quelques années de m'engager en politique, pour apporter un peu plus d'humanisme là où un certain capitalisme effréné constitue un réel danger pour notre peuple. Je pense humblement que nous pouvons accéder a un meilleur seuil de développement tout en préservant notre humanisme. Parlant de mon attachement à la démarche du président Guillaume Soro? il réside dans cette volonté d'établir un pont intergénérationnel et de promouvoir la démocratie inclusive.

Le diagnostic actuel est déroutant: des fondements sociaux bouleversés. La paix sociale menacée, d'aucuns chercheront à indexer leur prochain. Si vous y trouvez encore des justificatifs, alors vous n'y avez rien compris. Nous sommes tous coupables d'une manière ou d'une autre. Coupable de nos manquements, coupables de nos silences. 

C'est pourquoi l'heure est venue aujourd'hui, de dire haut et fort oui à la réconciliation nationale, la vraie. Où l'amour domine sur la haine. Où  l'amour domine sur la rancune. Où les intérêts politiques sont relégués au second plan au bénéfice de l'intérêt collectif. 

Nous en sommes capables, car je crois fermement qu'aucun sacrifice n'est de trop lorsqu'il s'agit d'unir le peuple, tout acte allant dans le sens de la paix et la totale décrispation. Entendons par là, le retour de tous les exilés politiques sans exception, la libération de tous les prisonniers politiques sans outre considération. il ne s'agit nullement d'une réconciliation partielle dont la côte d'Ivoire a besoin , mais plutôt d'une véritable réconciliation nationale. 

Je terminerai en vous faisant part de mon intime conviction:

« Là où la haine a fait échec, l'Amour l'emportera.»


                  Diack Gassama 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article