Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

politique ; alternance ; actualites ; afrique

Situation politique en côte d'Ivoire, vers une transition?

Publié le par Diack gassama

Situation politique en côte d'Ivoire, vers une transition?

L'arme des forts réside dans le dialogue. On ne peut prôner le vivre ensemble et dans un même temps violer la constitution. 
À toute évidence le pouvoir sortant à une phobie de l'alternance politique. 

L'arme des systèmes forts s'enracinent dans l'inclusivité, la transparence et la libre concurrence du jeu politique. 

Il est  temps pour chaque Ivoirien de dire NON à la politique austère et opaque qui n'a autre avantage que de promouvoir le biais Représentatif. 

Tout observateur averti ne pourrait se méprendre sur le fait qu'aucune condition n'est réunie pour des élections ouvertes et  transparentes ce 31 Octobre. 

Proposition: 

■ un report des élections de 9 mois pour réunir toutes les conditions garantissant des élections apaisées et libres. 

■ libération de tous les prisonniers politiques et militaires. 

■ réintégration des présidents Guillaume Soro et Laurent Gbagbo sur la liste électorale. 

■ retour de tous les exilés politiques

■ audit de la liste électorale. 

 

                                             Diack Gassama

Partager cet article
Repost0

Analyse - Aucune politique d'exclusion de candidats ne pourrait être associée à un acte démocratique et républicain, Ouattara détruit les fondements de la démocratie

Publié le par Diack gassama

Analyse - Aucune politique d'exclusion de candidats ne pourrait être associée à un acte démocratique et républicain, Ouattara détruit les fondements de la démocratie

Le lundi 14 septembre dernier tous les ivoiriens ont malheureusement constaté que le conseil constitutionnel n’a su sortir de l’emprise de l'exécutif ivoirien. En excluant les candidats incontournables et poids lours de la scène politique ivoirienne tels que le président Guillaume Kigbafori Soro candidature portée par GPS , Laurent Gbagbo dont la candidature par la plateforme EDS, la forfaiture ne s’est pas arrêtée là, ceux sont aussi celles Albert Mabri Toikeuse président de L’UDPCI et marcel Amon tanoh .

Ouattara, le président sortant privilégie le putsch constitutionnel, plutôt que la voie consensuelle et l’apaisement. Dans une démocratie, le président sortant lui-même inéligible se choisie ses concurrents au mépris du droit. Ce n’est rien d’autre que la pure démonstration de la non crédibilité de la CEI (commission électorale indépendante) et la cour constitutionnelle, toutes deux inféodées à Ouattara Alassane. Heureusement d’ailleurs la CADHP à mardi 15 septembre a rendu un verdict qui ordonne à l’Etat ivoirien d’annuler toutes poursuites judiciaires contre Guillaume Soro et le réintégrer dans la liste électorale car éligible.

Le parti sortant se braque contre la légalité, la constitution et la démocratie. Erigeant pernicieusement ainsi la côte d’Ivoire en Etat voyou. Pour dire vrai, cette situation est à faire gerber les citoyens ivoiriens qui sont résolus à défendre les valeurs et les fondements de leur république. Il y’a urgence à rester debout face à cette fulmination de la démocratie.

 

                                                                                                              Diack Gassama 

Partager cet article
Repost0

Analyse- Guillaume Soro en tête de fil de l’alternance générationnelle

Publié le par Diack gassama

Analyse- Guillaume Soro en tête de fil de l’alternance générationnelle

Lors de son discours prononcé à Yamoussoukro le 5 mars dernier le président Alassane Ouattara décide de ne pas se présenter aux élections présidentielles de 2020, après les deux mandats qu’il a déjà fait à la tête de la côte d’ivoire. Notons que la constitution prévoit une limite de deux mandats, alors dans les faits il ne pouvait plus briguer un troisième. Nonobstant cette sortie brusque,  alors qu’il avait prévu se prononcer sur cette question au mois de juillet, le diagnostic politique est mené sur celui à qui il souhaiterait, semble t-il, faire une passe en profondeur. Du moins selon lui, un transfert, son premier ministre Amadou Gon Coulibaly. Avant cela, il convient de préciser qu’en côte d’ivoire, ce n’est pas un transfert qui se fait comme dans un royaume,  mais plutôt des élections qui organisées. De ce fait, le terme transfert de pouvoir est  inadéquat. il revient au peuple souverain, la désignation de son futur président.

Rentrons dans le vif du sujet, aussitôt la renonciation du président  Alassane Ouattara  annoncée que l’inquiétude  est soulevée par ses propres ministres, à savoir, Kandia Kamara et Adjoumani , qui pour préserver  sans doute leur post,  militent en faveur d’un troisième mandat, en dépit de son illégalité constitutionnelle. Quand même surprenant pour des républicains non ?

Cette inquiétude audible de ses propres ministres sonne en réalité comme un désaveu au regard  du choix de leur mentor,  qui souhaite positionner son premier ministre Gon Coulibaly. fort est de constater tout de même, que ce dernier  peine à rassurer ses propres ministres, sinon pourquoi s’inquiéter aussi fortement? Rappelons que le ministre adama Bictogo , avait lui aussi émis des réserves  il y’a quelques mois , sur la capacité de son premier ministre amadou Gon de conduire le RHDP aux échéances présidentielles de 2020.Tout récemment,  c’est le ministre Amon Tanoh qui semble dans sa posture, se démarquer d’un soutien direct au premier ministre. Alors difficile dans ce contexte pour amadou Gon, de faire figure de leader d’une jeune génération,  comme employé par le président de la république.

Pendant ce temps, et cela depuis plusieurs années, un autre leader a pris une longueur d’avance sur tous ses adversaires, dans le paradigme de l’alternance générationnelle. D’ailleurs en côte d’ivoire lorsqu’on évoque l’alternance générationnelle 2020,  univoquement, un seul nom marque les esprits : Guillaume Kigbafori Soro, ex président de l’assemblée nationale et président de GPS( génération et peuples solidaires ). il est incontestablement l’homme que l’histoire de son pays positionne naturellement,  en tête de fil ; pour son audace, sa pertinence. Un leadership clairvoyant, qui réussit à convaincre même les plus sceptiques sur l’après Ouattara. En effet Guillaume Soro,  a toujours eu de l’avance sur les hommes de son temps. Lorsqu’il y’a quelques années,  il parlait de l’alternance générationnelle lui et ses hommes, personne n’y croyait. Aujourd’hui, les faits lui donne raison. il avait déjà orienté les regards vers ce à quoi nous assistons.  Il est l’homme de la situation, jouissant d’une popularité et une audience indiscutable sur la scène politique ivoirienne. Il suffit de suivre l’un de ses talk live sur les réseaux sociaux pour s’en convaincre.  Aujourd’hui,  samedi 7 mars à 20H le leader générationnel, Guillaume Soro s’exprimera face à ses concitoyens. L’attente est déjà forte sur les réseaux sociaux.

 

                                                                                Diack Gassama

Partager cet article
Repost0

Toucher à la constitution à quelques mois des présidentielles? Pourquoi même ! pourquoi !

Publié le par Diack gassama

Toucher à la constitution à quelques mois des présidentielles? Pourquoi même ! pourquoi !

S'il y'a un mal pernicieux qui persiste toujours sur le continent africain, c'est sans doute cette la manie qu'ont ces présidents en fin de mandat.  Vouloir absolument modifier la constitution à l'aube des échéances électorales. Soit d'une part, dans l'optique de contourner les limitations de mandat, prolonger la durée au pouvoir ou encore à écarter leurs adversaires politiques. cause des dégénérescences politiques et antagonismes politico-militaires. Les exemples sont légions , de la Centrafrique en 2003 en passant par la côte d'ivoire en 1999 en 2002 , ou encore au Niger en 1996 et au Congo Brazzaville un an plutard en 1997.  

En effet, cette malveillance à l'encontre de la démocratie et des libertés des peuples ne cesse d'interpeller les nouvelles générations africaines qui espèrent en de nouvelles pratiques de gouvernances. les récentes tentatives de modification de la constitution en Guinée ont induit les contestations populaires et crises, le président Ivoirien Alassane Ouattara veut de nouveau modifier la constitution alors que nous sommes à 8 mois des élections présidentielles. Alors qu'elle avait déjà été modifiée en 2016 ; à quelles fins donc ? il semblerait que l'annulation du poste de vice président, conformément à l'actuelle constitution, dauphin constitutionnel, est envisagé, dans le nouveau projet le premier ministre pourrait avoir cette prérogative, ainsi permettre à son premier ministre actuel de le remplacer en cas de vacance du pouvoir ou démission... Le retour à la limitation d'âge de candidature à 75 ans , le parrainage des candidatures ou l'augmentation de la caution des candidats, une éléction à un seul tour ... toutes ces modifications apparaissent avec flagrance comme des manipulations et manigances qui desservent plutôt la sacralité donnée aux lois fondamentales de la côte d'ivoire.

Quelles évolutions significatives ont apporté les modifications de 2016? quelle(s) innovation(s) pertinente apportera celle de la veille électorale de 2020 ? si ce n'est conduire la côte d'ivoire à de nouveaux antagonismes politiques, à la fracture sociale et de réelles menaces sur la stabilité de côte d'ivoire. Si l'on rajoute à cela les emprisonnements tous azimuts des prisonniers de GPS ( générations et peuples solidaires ) mouvement de l'opposition dirigé par Guillaume Soro. imaginez les conséquences d'un tel cocktail ! Nous reviendrons d'ailleurs très prochainement sur le dossier de l'emprisonnement illégal des prisonniers politiques de GPS. 

En résumé , et d'ailleurs le 33ième sommet de L'Union Africaine (UA) qui se tient en ce moment à ADDIS-ABEBA, met en garde les présidents africains, de la question de la modification de la constitution aux veilles de élections en l'occurrence Alpha Condé et Alassane Ouattara , respectivement président de la guinée et de la côte d'ivoire . Les présidents africains et aspirants doivent définitivement le retenir, la constitution n'a pas pour objet de servir les intérêts personnels d'un président, en fin de mandat. Enfin, les peuples, eux mêmes doivent veiller au respect de leur propre constitution .

 

                                                                                  Diack Gassama

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0

LE WEEK' PANEL DE PARIS UN SUCCÈS , UNE JEUNESSE QUI BOUGE ! SYNERGIE DIASPORA GSK

Publié le par Diack gassama

LE WEEK' PANEL DE PARIS UN SUCCÈS , UNE JEUNESSE QUI BOUGE ! SYNERGIE DIASPORA GSK

Le Samedi dernier 16 décembre s’est déroulé le WEEK’ PANEL DE PARIS, organisé par SYNERGIE DIASPORA GSK portant sur le thème : « L’apport de la jeunesse diaspora dans le processus de construction d’une société nouvelle en côte d’ivoire. »

Panel qui a rassemblé des hommes et femmes du monde culturel et social résidant au sein de la diaspora, se sont joint à cet évènement les leaders d’opinion et acteurs économiques. cérémonie présentée par l’animatrice Diallo malado . Le WEEK’ PANEL DE PARIS a réuni comme panélistes , Stéphane TIKI , Ex-président des jeunes LR de France et responsable du mouvement  Think tank osons , Mlle Ahoune ella représentante de Women light international, et enfin M. Diack Gassama leader d’opinion et président de synergie diaspora GSK . 

La cérémonie a démarré par la présentation de synergie diaspora GSK , effectuée par M. Jules brou Kogoué sécrétaire générale  de ce mouvement constitué de jeunes étudiants , leaders d’opinions , et jeunes chefs d’entreprises ivoiriens résidant hors de la côte d’ivoire . Mouvement de jeunesse proche du leader générationnel Guillaume kigbafori Soro , homme d’état incarnant l’alternance générationnelle et l’avenir politique dynamique de notre nation. A travers ses activités synergie diaspora GSK s’inscrit dans la construction inclusive de la nation et se meut en force de proposition pour une côte d’ivoire plus forte solidaire et réconciliée.

Stéphane tiki , s’est prononcé sur la nécessité de la jeunesse à prendre ses responsabilités dans le processus de construction de la nouvelle côte d’ivoire , en rappelant qu’en militant au sein du parti politique français LR il a dit ne pas manquer de rappeler au sein de sa formation politique que la France et l’Afrique devraient désormais avoir des rapports «  d’égal à égal » , car l’Europe n’a pas intérêt que l’Afrique coule étant foncièrement liée à elle . En empruntant la formule 1+1 égal 1, cette métaphore pour souligner la nécessité de solidarité des citoyens diasporiques. Cette solidarité devrait s’étendre jusqu’au partage de d’expérience des jeunes leaders d’opinion dans les contrées profondes du pays.

 L’intervention du second panéliste Diack Gassama , président de synergie diaspora GSK panéliste a porté sur l'importance d’une Re-moralisation ou encore resocialisation des jeunes en côte d’ivoire , faisant une épistémologie de l’évolution de l’état de la morale et des consciences depuis 1960 année de l’indépendance de la côte d’ivoire , jusqu’à ce jour , le constat est flagrant : les instances de socialisations de l’individu que sont la famille , l’école , les médias et internet , l’église , sont en total  déséquilibre , certaines  carrément en crise comme l’éducation . Elles devront  donc se réadapter et réajuster, que prévaut la volonté d’une nation émergente sans une éducation et une conscience citoyenne forte? L’individu, ne pourrait être exigeant à l’égard de ses dirigeants au sujet des droits , devoirs et valeurs , sans qu’il ne s’approprie la volonté de voir préservé et amélioré ces instances de socialisation, la responsabilité des gouvernants politiques est intimement liée au bon mécanisme fonctionnel de cette forme de construction sociale . Se faisant , les dirigeants se tiendraient à hauteur de ces exigences. Les activités de synergie diaspora GSK rentrent dans ce cadre participatif du modèle social ivoirien. 

Mlle Ahoune Ella de Women light international a axé son intervention sur la promotion et l’autonomisation de la femme,  ce rôle prépondérant de  celle-ci dans le processus de construction d’une société nouvelle en côte d’ivoire. L’esprit entrepreneurial des femmes devra être accrue , elle a affirmé que la société ivoirienne devra encore mieux protéger les droits des femmes , dans le domaine du droit du travail , les types de harcèlement moral et sexuel dont elles sont victimes doivent être sévèrement punis dans les faits , car le cadre juridique le prévoit. Il faudra encore faire des efforts sur l’instruction et l’alphabétisation des jeunes filles pour une société un peu plus équilibrée. Les femmes doivent occuper une place plus importante dans les secteurs de la vie économique sociale et politique de la côte d’ivoire.. Les invités présents dans cette salle ont pu partager leur avis sur ces interventions des panélistes, LE WEEK’ PANEL s’est achevé dans un chaleureux cocktail convivial.

 

Partager cet article
Repost0

L'ère de l'alternance générationnelle en côte d'Ivoire

Publié le par Diack gassama

L'ère de l'alternance générationnelle en côte d'Ivoire

[ L'ère de l'alternance générationnelle en côte d'Ivoire ] 
#AnalysePolitique
#civ #Afrique .

L'alternance générationnelle est une nécessité aujourd'hui , dans la genèse de la naissance de  notre nation, la côte d'ivoire, a eu à sa tête un brillant leader politique Houphouët-Boigny comme premier president qui a été préparé puis installé par la France dans la période post-coloniale.

Ceci a été ainsi , pour un contrôle des Ex-colonies , afin de veiller méticuleusement à la continuité et aux exigences à tous niveaux de la France l'ex puissance coloniale . Bien que l'indépendance proclamée , le système politique était sous-tendue de la France . 

Aujourd'hui nos pays africains empruntent un nouveau chemin , ce qui est tout à fait naturel , celui de la totale souveraineté , aussi bien  politique , qu'économique . Les aspirations des populations ne sont plus les même , ni les données démographiques et sociologiques comparées à celle des années 60 . L'Afrique entame une véritable révolution des consciences afin d'aborder convenablement l'émergence économique. Elle a fortement besoin de se trouver avec elle même , décider de son avenir et de ses orientations . la realpolitik mondiale s'est elle même transformée avec de nouvelles puissances économique qui s'affirment : Le Qatar , la Chine, l'inde ... ses puissances aujourd'hui, il y'a un demi siècle n'avaient pas le même visage . Il a fallu tenir une vision d'ascension économique qui ne peut s'effectuer sans la création intérieur de richesses . Dans le cas de nos pays africains , la transformation locale de nos matières premières , la question de la gestion monétaire commune , sont autant des priorités en perspectives, qui se rajoutent à celles de l'éducation , de l'alphabétisation des masses , sans toutefois ignorer le développement de la politique sanitaire . Ces nombreux défis nécessitent un renouvellement de notre classe politique , l'infusion d'une génération engagée , compétente et déterminée. 

La démocratisation ne saurait être considérée comme un mythe, ses mécanismes doivent scrupuleusement être mis en place. Tout comme le respect de l'alternance démocratique , la mise en place de véritables leviers garantissant des élections libres et transparentes. Le respect des libertés individuelles et collectives , la lutte contre la corruption et la mal gouvernances qui gangrènent nos nations . Dans le cas de notre pays la côte d'Ivoire , l'histoire de l'alternance générationnelle est entrain de s'écrire , une jeunesse politique qui récuse son infantilisation , en dénonçant ces pratiques érodées , obstacles à son éclosion en vue de conduire les destinées de notre nation . In fine, lorsque le renouvellement ne se fait pas naturellement , Il finit par s'imposer à nous . Car l'immobilisme sociopolitique , et la continuité d'un système ayant atteint ses limites est à proscrire . L'heure de l'alternance générationnelle en 2020 a sonné pour la côte d'Ivoire .

diack gassama

Partager cet article
Repost0

Décryptage de l'interview du président Ouattara alassane à propos de ses rapports avec le président Guillaume Soro

Publié le par Diack gassama

Décryptage de l'interview du président Ouattara alassane à propos de ses rapports avec le président Guillaume Soro

* [ Décryptage de l'interview du président Ouattara alassane à propos de ses rapports avec le président Guillaume Soro ]

​​​

Hier mercredi 24 Octobre le président de la République de côte d'Ivoire a livré une interview à BBC pendant qu'il se trouve au niger . Employons nous à décrypter les dires de Mr Ouattara alassane dans un contexte qui suscite bien d'interrogations .

Le président alassane Ouattara s'etant rendu aux États Unis dans le cadre du conseil de L'ONU avait été interrogé sur la nature des rapports qui existait ente lui et son président de l'Assemblée  Nationale Guillaume Soro , il avait évité de répondre à cette question en affirmant que " hors des frontières du territoire ivoirien , il se gardait de ne pas commenter l'actualité de la politique intérieur de son pays ".fait paradoxal , présentement au Niger il commente l'actualité intérieur de la côte d'Ivoire , incohérence !!!  Il a pu  donner son avis sur les rapports qui existent entre les deux hommes . 

Ce faisant donc , il a employé certains termes loin d'être de  bons indicateurs pour les avertis et puristes de la communication politique, comme tente d'affirmer  , même les profanes ont pu noter  cette tension latente apparaître bien plus qu'il n'a pu la dissimuler . Dans un premier temps,  le président Ouattara s'efforce de ne pas prononcer le nom Guillaume Soro , cette distanciation révèle une volonté consciente ou inconsciente de tenir à distance l'homme dont la grande popularité est indiscutable . Secondo ,  il nomme son président de l'Assemblée Nationale un jeune homme , "UN JEUNE HOMME" quand on sait  les rapports étroits qui liaient ces deux hommes !  Mr Ouattara l'appelait mon fils , mon brave Guillaume Soro, aujourd'hui l'emploi du terme un jeune homme , tel un méconnu pour Ouattara  . Au vu des limogeages répétés  des proches de Guillaume Soro , de l'arrestation de son directeur de protocole Mr Kamaraté Souleymane,  pour un motif de cache d'arme qui pendant la procédure, prend  la dénomination de dépôt d'arme par les enquêteurs , puis récemment .nouveau de cache d'arme . Enfin , bref , la justice on l'espère fera son travail sans être l'objet de manipulation aux fins politiques. 

En outre , l'interdiction de sortie du territoire adressée à de Mr Sekongo Félicien , Mr Alain Lobognon et Mme Affoussiata bamba ,  vient alimenter les tensions . Le dernier incident en date ,  la semaine dernière à l'aéroport Félix Houphouët-Boigny d'Abidjan Mr Touré Moussa directeur de communication du président de l'Assemblée Nationale,  s'est vu interpellé par la DST ( direction de la sécurité territoriale) , passeport saisi , puis relâché  ... sont des faits non anodins .

La distanciation des propos du président Ouattara n'est pas fortuite . Mieux il tient à rappeler que c'est lui qui a proposé comme président de l'Assemblée Nationale ce jeune homme  , alors on pourrait se poser la question de savoir pourquoi subitement cet acharnement contre le président de l'Assemblée Nationale ? Mr Ouattara ne devrait pas se tromper de combat , car s'il a affirmé ne  pas vouloir se présenter aux élections présidentielles de 2020 , il devrait tout naturellement se satisfaire,  de la popularité de Guillaume kigbafori soro cadre de son parti le RDR , du charisme et de la noble démarche d'apaisement et de pacification portée par le président Soro Guillaume ! Mais hélas , ce n'est pas le cas .

C'est plutôt un sentiment dépréciatif qui s'entend même dans le son et le ton de sa voix , contrairement au discours de Soro Guillaume à son arrivée à l'aéroport qui est emprunt d'humilité , d'apaisement et de rassemblement . Le président Soro Guillaume a confirmé sa disposition les prochains jours  à engager une discussion avec le président Ouattara, afin de ne pas donner raison à tous ceux qui trouvent leur moyen d'existence dans la division et le chiffon rouge . Comment comprendre que les propos de Mr Ouattara qui qualifient de Mr Kamaraté dit Soul to soul , " d'une personne  impliqué dans une affaire de cache d'arme " , aurait-il oublié soudainement qui est Soul to Soul ? Les ivoiriens sont étonnés de cette indifférence affichée,  qui laisse tâche d'encre dans son rapport avec le président Soro Guillaume.

Pourtant GKS ou bogota nom affectif que les ivoiriens donnent au leader générationnel , marche dans une dynamique positive , optimiste et pleine de sagesse .

Le décryptage de cet interview de Mr Ouattara Alassane livré à BBC révèle bien des choses ...

**************************************

Diack gassama 

Leader d'opinion et acteur politique ivoirien 

 

Partager cet article
Repost0

Déclaration des mouvements et organisations de France en soutien au Président de l’assemblée nationale GUILLAUME SORO

Publié le par Diack gassama

Déclaration des mouvements et organisations de France en soutien au Président de l’assemblée nationale GUILLAUME SORO

     Déclaration des mouvements et organisations de France en soutien au Président de l’assemblée nationale GUILLAUME SORO

 

 

Depuis un certain moment, force est de constater que Son excellence, Monsieur GUILLAUME KIGBAFORI SORO, président de l’assemblée nationale de côte d’ivoire ainsi que ses sympathisants et collaborateurs, font l’objet d’un acharnement injustifié.

L’ensemble de l’opinion publique nationale et internationale a été témoin d’une avalanche de limogeage abusif. Parallèlement à ce fait, Le lundi 09 Octobre 2017, M. KONE KAMARATE SOULEYMANE dit SOUL to SOUL, ministre plénipotentiaire; Directeur du protocole de l’assemblée nationale a été mis aux arrêts et déféré à la maison d’arrêt et de correction d’Abidjan, dans le cadre de la dite affaire de cache d’armes.

Nous, mouvements et organisations de France en soutien au Président Guillaume SORO, condamnons fermement cette décision qui manifeste d’une véritable persécution qui affecte la vie politique de la côte d’ivoire.
Dans le souci de préserver la stabilité et la cohésion sociale, il est de l’intérêt de tous que la justice ne soit pas l’instrument du pouvoir politique dans notre république. Ainsi, nous exigeons la libération pure et simple de Soul to Soul en réitérant notre attachement aux valeurs républicaines pour lesquelles le président Guillaume Soro s’est tant battu.

Nous demeurons engagés sur les sillons du pardon et de la réconciliation chère à notre leader, le leader générationnel.

Cher frère Soul nous te savons fort, Soul nous te savons fidèle et loyal, sache que la dignité est dans la lutte, et non dans l’issue du combat. Notre pays la côte d’ivoire attend de ses fils et filles l’unité et la responsabilité. Nous devons savoir rester digne, unis face aux grands défis du pardon et de la réconciliation.
Que DIEU veille sur Guillaume Soro, et qu’il l’accompagne dans cette noble mission qui est de rassembler tous les ivoiriens.

Ensemble,

OSONS LA REPENTANCE 
OSONS LE PARDON 
OSONS L’AMOUR

Que DIEU bénisse la côte d’ivoire !
Fait à PARIS, le 15 Octobre 2017.

Pour la coordination des mouvements et organisations de France en soutien au Président de l’assemblée nationale GUILLAUME SORO.

                                                                                                        Le porte-parole 
                                                                                                    N’guessan Nadine

                                                                                               Présidente UDS France

-Nouvelle République 
-RACI france (Réseaux des Amis de la Côte d’Ivoire)
-UDS France (Union des soroistes.)
-Synergie Diaspora GSK 
-Indénié djuablin GKS 
-15 Millions d’Internautes pour Soro Guillaume

Partager cet article
Repost0

Notre pays ne mérite pas ce que l'exécutif orchestre en ce moment , tout notre soutien à soul to soul .

Publié le par Diack gassama

Notre pays ne mérite pas ce que l'exécutif orchestre en ce moment  , tout notre soutien à soul to soul .

Lorsqu'un homme au pouvoir représente une menace pour la démocratie , le peuple fini par en mettre un autre . Notre pays la côte d'Ivoire ne peut sombrer inexorablement pour les intérêts de M. Ouattara son clan . repliés sur eux , ils ont choisi de combattre les aspirations de liberté de paix et de réconciliation du peuple ivoirien . 

Étudiants emprisonnés , prisonniers politiques de la crise post-electorale toujours en prison sans aucun jugement . Être proche de Soro Guillaume est synonyme de limogeage illico, hier le protocole du président Soro écroué  . Incapable de résoudre le conflit foncier dans l'ouest , ni de mettre fin au phénomène des "microbes "

M. Ouattara constitue une menace pour les libertés individuelles et la démocratie dans notre pays . Nous ne pouvons laisser telle situation perdurer ni se dégrader . Nous citoyens ivoiriens , Nous jeunes engagés pour une côte d'Ivoire libre , réconciliée et démocratique. Nous ne pouvons accepter de telles dérivés autocratiques , nous appelons le pouvoir Ouattara à plus de sagesse et de mesure . Une nation comme la côte d'Ivoire ne doit pas être gérée ainsi . Que la sagesse habite le coeur du president Ouattara .

Cette injustice existentielle aujourd'hui dans notre pays , n'est plus un combat de pro soro , ni de pro gbagbo , ni de pro affi ni de pro Sangaré, ni de pro X ... en brimant la voix d'un combattant ardant de la liberté comme Soul to Soul , c'est toute une génération aujourd'hui qui est touchée . retenez le bien en mémoire cette lutte est générationnelle ! 

La voix d'un jeune citoyen engagé .

Dieu bénisse la nation ivoirienne .

Diack Gassama
***********************************

#civ 
#gksteam
#justice_sociale 
#LibertéNationIvoirienne

Partager cet article
Repost0

Amadou soumahoro perd la boussole et toute lucidité !

Publié le par Diack gassama

Amadou soumahoro perd la boussole et toute lucidité !

L’information a été livrée par Nord-Sud Quotidien. A en croire le journal, Amadou Soumahoro, Secrétaire général par intérim du RDR a menacé, au cours d’une conversation téléphonique, le président de l’Assemblée nationale, Guillaume Soro et ses proches.

Selon le quotidien, Konaté Zié, proche de Guillaume Soro qui s’était fait remarquer lors du lancement du mouvement Union des Soroistes (UDS) a été joint le 2 août par l’ancien ministre du commerce qui a proféré de graves menaces à son encontre. « Tu gagnerais à faire attention parce que toi et ton patron (Guillaume Soro, ndlr), on va en découdre avec vous », a déclaré le premier responsable du RDR selon Konaté Zié.


Visiblement furieux lors de cet entretien, Amadou Soumahoro a menacé plus violemment son interlocuteur .« C’est Alassane Ouattara qui vous limoge. Pas moi. Je cherche à en découdre avec toi. Je cherche à t’éliminer », a-t-il ajouté. Ambiance…

Le dernierpoint info

Mon observation :
Amadou Soumahoro sort de toute lucidité et exprime sa panique et sa paranoïa en guise de menace , ce plat ne peut être consommé dorénavant en côte d'Ivoire .

Comment peut-on perdre autant la boule ? Plutôt que de vous livrer aussi lamentablement en spectacle , il est mieux de savoir que cette sortie inopportune relève le désamour que vous portez à la nation . C'est résolument l'expression d'une digression cognitive que vous arborez .

Partager cet article
Repost0

1 2 > >>