Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Décrytage- Discours du président Henri Konan Bédié pour la sortie de crise en Côte D'Ivoire

Publié le par Diack gassama

Décrytage- Discours du président Henri Konan Bédié pour la sortie de crise en Côte D'Ivoire

#décryptage

La situation politique en côte d’ivoire reste toujours aussi tendue, même si le pouvoir Ouattara a cru bon de procéder à un bâillonnement des membres de  l’opposition politique et de la société civile. Ces actes sont plus de nature à mettre en péril la démocratie et  en danger la stabilité du pays,  surtout que le point majeur exacerbant cette situation, c’est bien la violation constitutionnelle. Hier mercredi 9 Décembre, au sorti d’une réunion avec  les plateformes et partis politiques de l’opposition, Le président Henri Konan Bédié  a rendu public une déclaration.

A l’observation, elle s’inscrit dans une dynamique de résolution de la crise par des voies consensuelles. Rappelons qu’un mois avant Alassane Ouattara annonçait après avoir rencontré Henri Konan Bédié en aparté à l’hôtel du Golf qu’il souhaitait un dialogue franc et sincère. Alors que le peuple ivoirien attendait des actes forts visant à  décrisper l’atmosphère. Les arrestations arbitraires d’opposants et enlèvements, par des hommes encagoulés,  se poursuivent. Les personnalités politiques telles que l’ex président Laurent Gbagbo, l’ex président de l’assemblée nationale Guillaume Kigbafori Soro , le ministre Charles blé Goudé et bien d’autres sont encore en exil . Rien de substantiels ne vient matérialiser les dires de Ouattara.  Mettant ainsi sa sincérité et sa franchise à l’épreuve. Il est bien entendu , évident que sont  attendus  sur de vrais actes de réconciliation et d’apaisement.

Henri Konan Bédié en Homme d’état, prend l’initiative d’aller au-delà  des paroles, dans son allocution d’hier, Deux éléments important à retenir. D’abord un homme foncièrement attaché à des valeurs de paix et de dialogue, des valeurs prônées par le père fondateur Félix Houphouet Boigny . Bédié incarne bien dans les valeurs de l’Houphouétisme , Ouattara se disant Houphouétiste s’en écarte, en fuyant  tout  dialogue direct entre protagonistes de cette crise, c’est la première observation qu'on pourrait faire.  

Ensuite, Bédié montre une grande ouverture et un rassemblement en insistant sur le fait que ce dialogue ne doit pas être circonscrit à Ouattara-Bédié , il appelle à un dialogue inclusif, rassemblant toutes les forces vives de la nation. Ouattara est ainsi mis à l’épreuve du dépassement de soi, de l’ouverture, du consensus, et de la hauteur. Là où Alassane Ouattara estimant que les CNT ( conseil national de transition)  sortait du cadre légal , oubliant que la violation constitutionnel était autant hors du champs constitutionnel . Bédié et l’opposition se montrent ouvert à abroger le CNT pour favoriser la voie du dialogue. La déclaration de Bédié fait mention explicitement de cela , le remplacement du CNT par le dialogue national sur le territoire ivoirien avec la présence d’une médiation internationale telle que L’ONU. Ce qui pourrait ( le CNT ) être tenu comme motif de blocage par Ouattara est levé. La balle est dans le camp de Ouattara, il se voulait sincère ? Les actes significatifs et de réconciliation véritables sont à matérialiser concrètement.  L’opposition ivoirienne par la voix d’Henri Konan Bédié , reste attachée à un retour respect de l’ordre constitutionnel , en proposant l’écriture d’une nouvelle constitution qui rétablirait l’ordre républicain suivi de la reprise de nouvelles élections présidentielles.

Henri Konan Bédié et l’opposition s’inscrivent dans du concret pour une  sortie de crise, les enjeux pour la nation sont si important qu’on ne saurait se contenter de superficialité. Là où le bonheur des ivoiriens doit primer, c’est inévitable de creuser l’abcès ensemble, privilégier le consensus et l’inclusion . Assurément c’est la nation qui en sortira grandie.

 

                                                                                                            DIACK  GASSAMA 

Partager cet article
Repost0