Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

SIT-IN de l'opposition ivoirienne à la place Trocadéro, tous d'une même voix !

Publié le par Diack gassama

SIT-IN de l'opposition ivoirienne à la place Trocadéro, tous d'une même voix !

Hier samedi 15 février s'est tenu un meeting géant à la mythique place Trocadéro à Paris, les plateformes de l'opposition significative de côte d'Ivoire, 17 partis de l’opposition ivoirienne la CDRP , GPS , LIDER , des organisations de la société civile ont organisé un SIT-IN à paris à la mythique place TROCADERO, pour dénoncer la gouvernance autocratique et doctorale du président Alassane Ouattara, les arrestations illégales et injustifiées, le recul démocratique. 

Cette grande mobilisation réussie est le symbole d'une opposition résolue à parler d'une même voix et appeler le parti au pouvoir au respect des libertés individuelles ,  de la constitution . Non à la manipulation de la justice est le  point fort à retenir, les prisonniers politiques doivent être libérer en côte d'Ivoire.

Bravo à l'opposition ivoirienne ! qui porte communément ses revendications ! Là où quelques sympathisants du parti au pouvoir leur prédisait un fiasco total , c'est à leur désenchantement  que l'opposition réussit cette synergie d'action. 

 

                                                                                                      Diack Gassama

Partager cet article
Repost0

GPS atteint 100.000 adhérents en ligne en seulement 4 Mois, une ascension fulgurante !

Publié le par Diack gassama

GPS atteint 100.000 adhérents en ligne en seulement 4 Mois, une ascension fulgurante !

En seulement 4 mois, générations et peuples solidaires ( GPS ) , la mouvance politique de Guillaume Soro affiche 100.000 adhérents sur le lien d’adhésion . cela fait montre indéniablement de la force politique que représente l’ex Président de l’assemblée national. En outre c’est aussi le signe que les arrestations de 15 cadres de GPS, puis des membres de sa famille, de sa garde rapprochée n’a pu freiner cet élan fulgurant. Ce score témoigne aussi de la capacité de cette nouvelle formation politique en peu de temps à pousser tous les observateurs à une conclusion objective : Guillaume Soro occupe une place prépondérante dans l’espace politique ivoirien.

Dans la même veine, l’opinion nationale et internationale appelle de plus en plus Ouattara à l’ouverture d’un dialogue et d’un consensus pouvant garantir l’intérêt général. Ce dialogue directe avec l’opposition et tel est mon avis personnel, devrait tourner autour de la libération des prisonniers politiques , du processus et du code électoral , les conditions de la transparence des élections, le retour d’exil de Blé Goudé et Gbagbo Laurent qui seront certainement bientôt libérés par la CPI , le retour d’exil forcé infligé par le régime RHDP à Guillaume Soro. Ces différents points sont essentiels à une décrispation de l’atmosphère politique. Le Consensus national est le véritable gage d’une réelle stabilité tant nourrie par les citoyens ivoiriens.

Le signal donné par cette adhésion à forte progression traduit la dynamique dont les citoyens sont les premiers artisans. Le manifeste sans doute, de leur  volonté de  liberté  d’expression, puis d’amélioration de leurs conditions de vie, là où des performances économiques sont brandies par le gouvernement sans pour autant voir les populations en être bénéficiaires .Lorsque les populations sont insatisfaites,  l’alternance politique est un moyen de recourir à d’autres formes de gouvernance . Mais comment y parvenir quand les conditions d’élections, justes, libres, transparentes et démocratiques ne sont pas réunies ? Ces questions sont à juste titre soulevées par l’opposition ivoirienne, les organisations internationales, et les observateurs avisés.

 

                               

                                                                                                                     Diack Gassama

Partager cet article
Repost0

Toucher à la constitution à quelques mois des présidentielles? Pourquoi même ! pourquoi !

Publié le par Diack gassama

Toucher à la constitution à quelques mois des présidentielles? Pourquoi même ! pourquoi !

S'il y'a un mal pernicieux qui persiste toujours sur le continent africain, c'est sans doute cette la manie qu'ont ces présidents en fin de mandat.  Vouloir absolument modifier la constitution à l'aube des échéances électorales. Soit d'une part, dans l'optique de contourner les limitations de mandat, prolonger la durée au pouvoir ou encore à écarter leurs adversaires politiques. cause des dégénérescences politiques et antagonismes politico-militaires. Les exemples sont légions , de la Centrafrique en 2003 en passant par la côte d'ivoire en 1999 en 2002 , ou encore au Niger en 1996 et au Congo Brazzaville un an plutard en 1997.  

En effet, cette malveillance à l'encontre de la démocratie et des libertés des peuples ne cesse d'interpeller les nouvelles générations africaines qui espèrent en de nouvelles pratiques de gouvernances. les récentes tentatives de modification de la constitution en Guinée ont induit les contestations populaires et crises, le président Ivoirien Alassane Ouattara veut de nouveau modifier la constitution alors que nous sommes à 8 mois des élections présidentielles. Alors qu'elle avait déjà été modifiée en 2016 ; à quelles fins donc ? il semblerait que l'annulation du poste de vice président, conformément à l'actuelle constitution, dauphin constitutionnel, est envisagé, dans le nouveau projet le premier ministre pourrait avoir cette prérogative, ainsi permettre à son premier ministre actuel de le remplacer en cas de vacance du pouvoir ou démission... Le retour à la limitation d'âge de candidature à 75 ans , le parrainage des candidatures ou l'augmentation de la caution des candidats, une éléction à un seul tour ... toutes ces modifications apparaissent avec flagrance comme des manipulations et manigances qui desservent plutôt la sacralité donnée aux lois fondamentales de la côte d'ivoire.

Quelles évolutions significatives ont apporté les modifications de 2016? quelle(s) innovation(s) pertinente apportera celle de la veille électorale de 2020 ? si ce n'est conduire la côte d'ivoire à de nouveaux antagonismes politiques, à la fracture sociale et de réelles menaces sur la stabilité de côte d'ivoire. Si l'on rajoute à cela les emprisonnements tous azimuts des prisonniers de GPS ( générations et peuples solidaires ) mouvement de l'opposition dirigé par Guillaume Soro. imaginez les conséquences d'un tel cocktail ! Nous reviendrons d'ailleurs très prochainement sur le dossier de l'emprisonnement illégal des prisonniers politiques de GPS. 

En résumé , et d'ailleurs le 33ième sommet de L'Union Africaine (UA) qui se tient en ce moment à ADDIS-ABEBA, met en garde les présidents africains, de la question de la modification de la constitution aux veilles de élections en l'occurrence Alpha Condé et Alassane Ouattara , respectivement président de la guinée et de la côte d'ivoire . Les présidents africains et aspirants doivent définitivement le retenir, la constitution n'a pas pour objet de servir les intérêts personnels d'un président, en fin de mandat. Enfin, les peuples, eux mêmes doivent veiller au respect de leur propre constitution .

 

                                                                                  Diack Gassama

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0